République Dominicaine – 10 jours au paradis

République Dominicaine – 10 jours au paradis


1 février 2017

Dans ce premier article sur la République Dominicaine, je vous parle de l’île et de notre séjour en général. Dans un second article je vous raconterai les activités que nous avons pu faire lors de nos excursions.

Vous êtes prêts ? Allez, on y va !

 

Pourquoi la République Dominicaine ?

Après 4 ans ensemble, nous avons passé cet été nos premières vacances en amoureux, jusqu’alors impossible pour des raisons d’emploi du temps discordants. Nous avions d’abord pensé à réaliser un Road Trip dans un pays du Nord de l’Europe, comme l’Irlande ou l’Islande. Sauf que : manque de temps pour préparer un minimum ce voyage et surtout un énorme besoin de se reposer et de se la couler douce après des mois de travail intenses, nous avons choisi la facilité et le soleil pour un budget équivalent, voire inférieur : la REPUBLIQUE DOMINICAINE.

Cette destination nous a en plus offert un des avantages majeur du « tout inclus » quand votre budget n’est pas illimité : éviter les mauvaises surprises (transport, logement, hébergement et repas), il suffisait juste de rajouter les activités.

Bref, nous voilà en route pour une destination de rêve, de farniente, avec des activités surprenantes et pour le moins inhabituels.

republique dominicaine voyage travel blog wayttwocool way two cool

 

Où loger ?

De nombreuses possibilités d’hôtels avec la fameuse formule All Inclusiv s’offrent à vous. Je pense que lorsque l’on choisit une telle destination ce n’est pas pour aller faire du camping ou loger dans un AirBnb, à moins de venir avec des membres de votre famille ou entre amis, dans ce cas vous avez la possibilité de louer de très belles maisons. L’avantage supplémentaire à être dans ce type d’hôtel c’est que vous avez la possibilité de réserver sur place un large choix d’excursions.

Nous avons réservé au Be Live Hotel, 5* (bon on dit 5* mais un 5* de République Dominicaine ne vaut pas un 5* Français 😉 ) Nous avons été très satisfaits de l’hôtel et des prestations qu’il propose : de multiples restaurants, large choix au buffet, de nombreuses piscines (une principale au centre de l’hotel, et de nombreuses plus petites près de chaque « immeubles » de chambres), une zone bien être (SPA et salon de coiffure), deux boutiques de souvenirs, un casino, une salle de spectacle, de nombreuses activités et surtout la plage !

Be Live Hotel

Quel budget ?

Il faut prévoir en moyenne 800€ par tête pour le trajet et l’hébergement, et 200€ pour faire quelques activités (au moins deux). Nous avons rajouté environ 80€ chacun pour les souvenirs et un massage au spa le dernier jour. Puis bon, une fois sur place, on n’a pas envie de se priver, il faut savoir profiter de faire un tel voyage.

Que faire ?

Nous avons choisi l’option : se laisser aller ! Profiter des activités que nous offre l’hôtel (pétanque sur sable, volley, danse, spectacles, tir à l’arc…) et s’offrir des excursions. De nombreux vendeurs d’excursions sont présents à l’hôtel, libre à vous d’en faire le tour pour dénicher la meilleure.

Présentation de l’île 

Commençons par un point géographique. La République Dominicaine est un pays faisant partie des Grandes Antilles et donc des Caraïbes, comme ce nom l’indique l’île se situe en mer Caribéenne.

La République Dominicaine occupe 2/3 de l’île Hispaniola, le reste de l’île étant occupé par Haïti.

La langue officielle est l’espagnol, mais en zone touristique il n’y a plus réellement de langue officielle : anglais, allemand, français, russe … tout est parlé.

L’économie du pays est basée sur l’agriculture (la canne à sucre, le rhume et le tabac) et le tourisme : la République Dominicaine est un peu le paradis du All Inclusiv et des activités de rêve.

 

Utile à savoir : pour rentrer sur le territoire, il faut payer un droit de douane à l’aéroport (l’équivalent de 10€ / 10$ / 500 pesos), pour en sortir la taxe douanière s’élève à  20€ / 20$ / 1000 pesos)

 

Les activités : Nous avons choisi et réservé les activités pour notre séjour dès le premier jour. Nous avions alors opté pour une excursion en mer pour découvrir la fameuse île paradisiaque Saona, et une activité nous permettant d’en réaliser plusieurs: la Hacienda (cheval, polaris (buggy pour 4), camion militaire, et tyroliennes)

Lors de ces réservations, nous ignorions que l’Ouragan Matthew allait bientôt frapper les Bahamas et la côte Est des Etats-Unis, qui, en plus des inondations et des destructions, a causé la mort de près de 1000 personnes (dont 800 en Haiti). C’était alors pour des raisons météorologiques que l’excursion pour Saona était chaque jour repoussée, pour notre sécurité. Loin d’Internet, nous ne savions pas ce qu’il se passait juste à côté de nous, nous ne pouvions seulement constater que chaque jour les nuages et le vent étaient de plus en plus présents. Pour remplacer alors l’excursion à Saona, nous avons opté pour une virée en buggy. (je vous en parle dans le prochain article)

Ce sont lors de ces activités que nous avons découvert avec stupéfaction que La République Dominicaine n’offre pas seulement des plages paradisiaques de sable fin et cocotiers, mais également une nature verdoyante et tropicale plus qu’incroyable !

 

Premier jour : Dès notre arrivée à l’aéroport, j’ai pu gouter à une des spécialités locales : la DRAGUE haha  mon amoureux s’étant absenté deux minutes pour une pause toilettes, je me suis vite fait accosté par un jeune homme travaillant pour une agence de voyage. Le ton est donné : Mesdemoiselles, si vous voyagez seule(s) en République Dominicaine, préparez-vous à vous faire draguer ! 😉

C’est en minibus que nous avons rejoint notre hôtel. Nous avons été immédiatement accueillis par un immense hall d’entrée de style cubain avec les nombreuses piscines juste en face. Nous ne rêvions alors que d’une chose : ôter notre jean pour le remplacer par un maillot de bain !!!

Notre chambre n’étant pas prête dans l’immédiat (apparemment cela arrivent souvent et vous allez vite comprendre pourquoi), nous nous sommes rendus (en jean) au bar de la piscine. A peine installés, nous nous sommes très vite fait accoster par un jeune homme, nommé « Friend », qui nous a proposé des excursions « exclusives ». Ha bah, oui, ils sont vites reconnaissables les petits nouveaux qui viennent d’arriver (tout blanc et en jean) et qui n’ont pas encore fait de réservation 😉 pas bête ! Même si son activité paraissait très intéressante et le prix attractif, nous avons préféré attendre pour découvrir tout ce que l’île pouvait nous proposer.

Nous avons pu ensuite découvrir notre chambre : belle chambre, lit king size, piscine quasi privée à 5 pas de notre terrasse (gros avantage d’être en rez-de-chaussée) … On va passer de bonnes vacances !

De retour à la piscine, nous avons choisi nos activités pour la semaine avec «Cool Dude » qui travaille pour une agence qui propose un large choix d’excursions : pour nous pas de Coco Bongo ou de nage avec les dauphins, ce sera La Hacienda et l’Ile de Saona (buggy du coup).

Après plus de 15h dans les transports et le décalage horaire nous nous sommes couchés très tôt le jour de notre arrivée.

Le lendemain, réveil vers 6h (heure locale), nous étions d’attaque pour profiter à fond de nos vacances. Après un bon petit déjeuner, nous avons pris place au bord de la piscine les premiers. Notre première journée à Punta Cana fut très chaude, avec le premier coup de soleil du voyage qui m’aura valu une belle brulure à l’épaule. Journée piscine et découverte de l’hôtel. Nous y avons rencontré deux français, ils nous ont partagé leurs impressions et bons plans pour le reste du séjour.

Nos journées passées à l’hôtel se sont beaucoup ressemblées, sans jamais laisser de place à l’ennui : repos, lecture, piscine, place, jeu de raquettes et activités de l’hôtel (zumba, step, volley pour monsieur, après-midi mousse dans la piscine).

Nous ne sommes sortis qu’une seule fois de l’hôtel tous les deux, car nous avions repéré en bus des boutiques collées à l’hôtel. Notre objectif était d’acheter quelques souvenirs à ramener : de la Mama Juana (un mélange d’épices, de vin rouge, de rhume et de miel aux vertus « aphrodisiaques »), des cigares et autres selon nos coups de cœur. ATTENTION ARNAQUES et négociations obligées ! Les vendeurs savent très bien s’y prendre, et vous prennent par les sentiments. Nous nous sommes fait immédiatement alpaguer par l’ensemble des vendeurs qui voulaient absolument nous faire visiter leur boutique. Bilan de notre récolte : une bouteille de Mama Juana, deux statuettes en bois, une peinture, des cigares.

Ainsi s’achève notre premier épisode République Dominicaine. Vous retrouverez très vite dans le second davantage de détails sur nos activités avec une nouvelle vidéo.

A très vite,

– Albane

[embedyt] http://www.youtube.com/watch?v=1qHxM5eqpQM[/embedyt]

No Comment

LEAVE A COMMENT